Contenu

Les pollutions diffuses

LES POLLUTIONS DIFFUSES




>> DEFINITION :

On parle de pollution diffuse, suite à l’entraînement des produits épandus sur les parcelles, sans qu’il y ait à proprement parler faute de l’utilisateur. Dans ce cas, les mécanismes de transferts, les interactions entre les milieux et les substances actives entrent en jeu (CORPEN, 1996).

Les mécanismes de transferts sont complexes comme le montre le schéma suivant :

 

Les mécanismes de tranferts des produits phytosanitaires - SRPV Rhône-Alpes d’après CORPEN


>> APPROCHE METHODOLOGIQUE D’IDENTIFICATION :

Pour appréhender les pollutions phytosanitaires diffuses, il est nécessaire d’établir un diagnostic sur une zone d’étude bien ciblée.
Les informations à recueillir portent, selon la surface de la zone d’étude :

  • sur le constat de la dégradation du milieux aquatique (qualité des eaux superficielles et souterraines),
     
  • sur les possibilités de transferts : nécessité d’acquérir des données sur les sols et les sous-sols (pédologie et hydrogéologie), les paysages et l’occupation des sols agricoles et non agricoles et le contexte climatique,
     
  • sur les traitements mis en oeuvre par les agriculteurs(produits utilisés, modalités et périodes d’application) en fonction des parasites et des adventices présents dans les cultures,
     
  • sur les utilisateurs non agricoles et leurs pratiques.


Vignoble en pente - photo CEMAGREF

 

>> EXEMPLES DE FACTEURS FACILITANT LES POLLUTIONS DIFFUSES :


Le risque de contamination des eaux souterraines est accru par :
 
  • des sols à texture grossière (forte proportion de sable).
     
  • des sols pauvres en matière organique.
     
  • des sols peu profonds.
     
  • des sous-sols karstiques ou entraînant des circulations rapides de l’eau.
     
  • des nappes peu profondes.
     
  • des précipitations importantes coïncidant avec les périodes de traitements...
     


Le risque de contamination des eaux superficielles est accentué par :

 
  • des fortes pentes.
     
  • des zones traitées à proximité de cours d’eau.
     
  • des sols battants.
     
  • des sols sans couverture végétale en hiver ...


>> POUR EN SAVOIR +  :


Consultez les cahiers des charges indiquant les informations à recueillir et à synthétiser pour identifier les risques et les origines de pollutions (partie III du Plan Qualité de la CROPPP).

Accédez aux fiches du Plan Qualité