Contenu

Les pesticides

QU’EST-CE QUE LES PESTICIDES ?




Les pesticides sont des produits destinées à lutter contre les organismes nuisibles : mauvaises herbes, animaux (insectes, arachnoïdes, mollusques, petits mammifères) ou encore maladies (champignons). Ils peuvent être constitués de composés minéraux (soufre, cuivre, arsenic), de substances organiques naturelles (pyrèthre, roténone, nicotine) ou de synthèse (organochlorés, triazines, organophosphorés, urées).

Parmi les pesticides, on distingue les produits phytosanitaires, des biocides :

>> LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

Les produits phytosanitaires sont utilisés afin de protéger les végétaux (notamment les cultures) de ravageurs, de maladies ou encore de plantes compétitrices nuisibles à leur bon développement (directive 91/414/CE). Le terme « produit phytosanitaire » désigne la substance active et les préparations commerciales constituées d’une ou plusieurs substances actives. Les produits phytosanitaires, appelés aussi phytopharmaceutique ou agropharmaceutique, peuvent être constitués de substances chimiques de synthèse ou de composés minéraux ; mais ils peuvent également désigner des auxiliaires commercialisés ou des micro-organismes utilisées en lutte biologique ou en lutte intégrée. On distingue plusieurs classes de produits phytosanitaires en fonction des organismes nuisibles contre lesquels ils sont appliqués :


Les insecticides et acaricides : respectivement dirigés contre les insectes (ex. Psylle du poirier) et les acariens (ex. acariens rouges sur pêcher), ces produits font appel à des substances actives généralement plus toxiques que les autres, mais utilisés à des concentrations plus faibles.

 

On peut classer les substances actives qui leur sont associées en fonction de leur mode d’action : ce sont les familles chimiques tels que les organo-phosphorés, les carbamates (qui comprennent également des herbicides et des fongicides), les pyréthrinoïdes de synthèse (présentant généralement une moindre toxicité que les 2 familles précédentes), les organochlorés, les carbinols, et les sulfones et sulfonates (utilisés seulement comme acaricides).


Les fongicides : dirigés contre les maladies induites par des champignons microscopiques (ex : l’oïdium de la vigne), ces produits sont utilisés en grande quantités, classés en de nombreuses familles chimiques selon leur mode d’action : on peut citer parmi les plus utilisés les produits minéraux (soufre et cuivre) mais aussi les dithiocarbamates, les chlorométhyl-mercaptans, les amines et amides (pyrimidines, triazoles), les dérivés du phénol, les hétérocycles azotés dont les strobilurines et benzimidazoles, etc.




Les herbicides : dirigées contre les adventices (mauvaises herbes des plantes cultivées), ces produits sont utilisés au sol et non sur les cultures : ils ont donc souvent tendance à transférer plus rapidement dans les eaux de ruissellement ou les eaux souterraines que les autres pesticides. Ainsi les retrouve-t-on généralement en plus grande quantité dans l’eau. Parmi les familles chimiques herbicides les plus utilisées, on peut citer les urées substituées, les chloroacétanilides, les amino-phosphonates glycines (glyphosate), les sulfonylurées, les acides, les triazoles, les oxadiazoles etc.


Les autres produits : ce sont les nématicides, les rodenticides, les taupicides, les corvifuges, les molluscicides etc. Peuvent également être cités les moyens biologiques tels que les médiateurs chimiques...

>> LES BIOCIDES

Les biocides ont vocation à préserver la santé humaine et animale (directive 98/8/CE).


>> POUR EN SAVOIR + :

Consultez le catalogue officiel français des produits phytosanitaires, connaître leurs usages et les produits autorisés :

Site Internet E-phy

Consultez la base de données Agritox sur les propriétés des substances actives :

Site Internet Agritox

Consultez les chiffres clés du marché phytosanitaire, diffusés par l’UIPP :

Site Internet de l’UIPP

Pour en savoir plus sur la maîtrise des intrants phytosanitaires, consultez :

Site Internet du Ministère de l’Agriculture

Pour connaître le dispositif d’évaluation des produits phytosanitaires, consultez :

Site Internet de l’ANSES